በፌካቦት እና በእግር ኳስ ሊግ መካከል በተደረገው ውጊያ እምብርት ላይ ፍራንክ ሃፒ

0 3

Le président du Conseil des Sages de canon de Yaoundé a fait une sortie remarquée sur les ondes et a prononcé des paroles qui sont diversement interpretées, certains allant jusqu’à les traiter de tribaliste. Mais le patriarche souhaitait souligner l’implication sans relâche de Franck Happi aux côtés de Seidou Mbombo Njoya, pour anéantir la Ligue. C’est tout l’intérêt de cette démarche qui fait les affaires de la fédération qui espère récupérer par la bande l’organisation des championnats d’Elite après sa défaite au Tribunal Arbitral du Sport.


Emmanuel Mve Elemva, puisqu’il s’agit de celui qui a aussi déjà été capitaine des Lions Indomptables, manifeste sa désaprobation complète par rapport à la ligne que tient Franck Happi.

Ces propos ont été tenus lors d’une interview avec le journaliste Philippe Boney :

"Le Canon se désolidarise totalement de la prise de position de Mr Franck Happi, président de l’Union sportive de Douala. Nous ne partageons pas ce point de vue.

Le TAS a pris une décision, le gouvernement de la République a pris acte et a mis en place tout un comité pour l’application de cette sentence. Le gouvernement mène à bien la mission qui lui a été confiée avec ce comité et nous souhaitons que la ligue et la fédération trouvent un terrain d’entente dans le cadre de l’application de la décision du TAS.

Je suis surpris par l’agitation organisée par monsieur Franck Happi qui pour les moins naïfs, comprendront le plus rapidement possible qu’il y a un agenda caché derrière cette agitation. Monsieur Franck Happi prend des libertés. Vouloir saborder la ligue est tout à fait incompréhensible alors que le président de la ligue veut sauvegarder les intérêts de la ligue. Ils ne cachent par leur intention de faire partir le général. Ce qui est malsain et je pense que leur attitude porte à croire que l’agenda caché que j’ai évoqué est réel.

Nous ne pouvons pas comprendre qu’une seule région de ce pays veut faire main basse sur le football camerounais. Le président de la fédération camerounaise de football est de l’Ouest, le président de l’association des footballeurs est de l’Ouest, le président des associations des arbitres est de l’Ouest, le président de l’association des entraîneurs est de l’Ouest et aujourd’hui, il est clair que monsieur Happi qui veut devenir le président de la ligue de football du Cameroun, est de l’Ouest. Je suis un ancien footballeur. Dans le football, il n’y a pas de tribalisme. Et justement je dénonce ceux qui veulent y apporter du tribalisme. “

Cet article est apparu en premier sur https://www.camfoot.com/championnat/franck-happi-au-coeur-de-la-bataille-entre-la-fecafoot-et-la-ligue-de,30934.html

አንድ አስተያየት ይስጡ

የእርስዎ ኢሜይል አድራሻ አይታተምም ፡፡